"Altitudes" de Pierre Warrant, par Pierre Schroven



Rédacteur : Pierre Schroven


Pierre Warrant, Altitudes ; préface de Lucien Noullez ; Bruxelles : Editions Tétras Lyre, 2013.
 
Poète, photographe et grand voyageur, Pierre Warrant publie ici son premier recueil. Celui-ci fait suite à une expédition en Himalaya jusqu’au pied de l’Everest ; cependant, il n’est pas tant question ici de s’épancher sur cet authentique exploit que de rendre compte d’une expérience intérieure (tu savais que là-haut/nous ne pouvions chercher/autre chose que nous-mêmes). En effet, loin de toute tentation narcissique ou romantique, le poète s’efforce ici de nous dire avec humilité combien cette ascension lui aura permis de toucher ses espaces de paix et de se prolonger dans tous les sens et à tous les temps.
 
Tu es perdu
ce qui encombre
ne sert pas
 
il n’est de pur
que ce que tu es
ou pourrais être
 
Ici, plutôt que de brandir des vérités, le poème écoute, ouvre des espaces, exalte la vie (l’au-delà est ici/l’au-delà/nous rejoint) et ne trouve ses raisons d’être que dans la région du cœur. Ici, Warrant pose l’écriture comme lieu d’éveil de la conscience et d’écoute du monde (des yeux/qui hésitent/s’embrasent/et recueillent peu à peu/l’invisible présence) ; mieux, il ouvre la porte de nos gestes au chant d’une liberté dont les yeux tordent les membres de l’espace et du temps (c’est quand je marche/pour moi-même/que j’ouvre pour les autres/les chemins qu’ils désirent).
 
Altitudes est un recueil qui se situe résolument du côté des forces de la vie, crée des possibles (poser un pas/hésiter/approcher/les possibles), nous fait pressentir l’inconnaissable tout en nous faisant exister davantage…
 
A l’écoute
Peindre la neige au fil blanc du regard
peindre des mots sauvages comme des pics
peindre du temps sans vouloir l’arrêter
 
pour que glisse la lenteur
d’une minute
à l’écoute
 
Pierre Schroven

 

 



Retour